Manhattan Cocktail

Les ingrédients du Manhattan:

  • Rye whisky,
  • Vermouth rouge doux,
  • un trait de bitter,
  • et souvent une petite cerise amaretto.

Le cocktail Manhattan est un short drink. C’est un mélange à base de whisky sec, de Noilly-Prat et d’un trait de bitter Angostura. A la fois très parfumé, légèrement sucré et amer, c’est cocktail désaltérant.

Rye whisky et vermouth qu’est-ce que c’est?

Commençons par le rye whisky:

A l’origine c’était un whisky de seigle.
Les colons européens créèrent ce whisky, dans le nord est des états-unis à la fin du 18ème siècle. La prohibition eu plus tard, en grande partie, raison de la production américaine.
Aujourd’hui, le « Rye Whisky », qu’il soit canadien ou américain, n’a pas d’obligation de contenir de seigle au regard de la législation canadienne; mais doit en être composé au minimum de 51% pour les US.
C’est un whisky qui est plutôt sec et râpeux à l’opposé de son cousin du continent américain, le bourbon.

Ensuite le Vermouth:

La France et d’Italie sont les plus gros producteurs de vermouth, il peut être rouge ou blanc.
Celui que vous connaissez tous, le Martini n’en est, en fait, pas réellement un.
En effet, il devrait titrer à 14,5° minimum alors qu’il ne fait que 14,4°. Pourtant il se compose bien, comme les autres vermouth, d’un vin macéré avec des plantes amères et toniques (chacun a sa recette de plante additionnelle qui lui est propre, mais le terme vermouth vient de wermutt en allemand qui signifie absinthe…), auquel on a rajouté lors de sa préparation un alcool supplémentaire.

Cocktail Manahattan, pourquoi ce nom?

Ce cocktail a, comme d’autres, une origine controversée. Mais celui-ci non pas concernant le lieu, le Manhattan Club, mais plutôt l’occasion.
En effet, l’histoire raconte que le cocktail aurait été inventé et servi pour la première fois dans ce fameux club, lors d’un dîner politique en l’honneur d’un prétendant à la présidentielle américaine en décembre 1874. Les membres auraient, ensuite, tellement apprécié le breuvage, qu’ils auraient continué à le commander au delà des murs du club.
Pour conclure, même si il existait certainement avant cette illustre soirée, le cocktail du « Manhattan Club », le « cocktail Manhattan » était né.
Aujourd’hui, à la différence d’il y a plus d’un siècle, on y ajoute une cerise Amaretto plutôt qu’un zeste.

%d blogueurs aiment cette page :