Cocktail Margarita

Verre de margarita avec sel sur le bord

Les ingrédients du cocktail Margarita:

  • Téquila
  • Triple sec
  • Jus de citron vert pressé
  • Glace pilée
  • Sel

Le cocktail Margarita, que vous pouvez déguster dès l’apéritif, au Sof’s Bar rue St Sauveur, est un short drink à base de téquila, triple sec (Cointreau), citron-vert, sel pour le rebord du verre et glace pilée. Il est évidemment aux forts arômes d’agrumes, relevé subtilement par le sel. Attention à toujours boire du même côté du verre pour éviter de se resaler la langue et les lèvres inutilement. Inutile d’aller au Mexique pour déguster un bon margarita. Il faut venir dans le quartier Montorgueuil à Paris et plus précisémment au 43 rue Saint Sauveur.

C’est un nom de pizza…D’où ça vient?

L’origine est confuse.
D’abord, beaucoup ont revendiqué la paternité de ce mélange.
Ensuite ses prémices se situent lors de la prohibition, où des américains auraient ouvert des bars au Mexique. Ils auraient alors servi des « daisies ».
Un daisy est un short drink fait au shaker. Il se compose de jus de citron, d’un peu de grenadine, de brandy et d’eau gazeuse.
Devinez ce que veut dire daisy en anglais?
Marguerite… / margarita… vous voyez quoi.
En remplaçant le brandy par l’alcool local, la téquila, ça donnait une marguerite locale.

Si ses origines sont revendiquées aussi bien côté US que Mexicain, une américaine Margaret (Margarita) Sames, notamment connue pour ses soirées à Accapulco, se l’attribua dans les années 40. Toutefois, dès 1937, on peut trouver un cocktail nommé Picador (à base de téquila, Cointreau, et jus de citron) dans le livre « Café Royal Cocktail Book« .
Aussi, le plus probable c’est que ce mélange ait existé sous différents noms avant de se populariser sous le nom de margarita.
Pour finir, ce sont très certainement des américains qui ont créé la « recette », les mexicains n’ayant pas la culture des cocktails. Pour preuve, ils ne boivent quasiment pas de margaritas.

La téquila et le triple sec, c’est fait avec quoi?

Pour commencer, la téquila.

Elle est l’alcool du Mexique par excellence. C’est un alcool tiré de l’agave. Cette dernière est une plante grasse ressemblant à un plan d’aloe vera, on en fait aussi du sirop au vertus édulcorantes et, selon certains, thérapeutiques.
La téquila, pour avoir cette appellation, doit comporter au moins 60% d’agave bleue et être produite dans 5 régions du Mexique. C’est notamment ce qui la différencie du mezcal.
Au Sof’s Bar on sert de la téquila 100% agave bleue…

Ensuite le triple sec.

Celui que l’on connait le plus à Paris c’est le Cointreau. C’est une liqueur que l’on obtient en faisant macérer des écorces d’oranges dans de l’alcool, puis en y ajoutant de l’eau et du sucre. Ce spiritueux est légèrement sucré, les écorces d’oranges amères amènent une fraicheur et une longueur dans le goût.

Pour conclure

Si vous devez découvrir ce cocktail à Paris, pas de meilleure adresse qu’au Sof’s Bar au 43 rue Saint Sauveur pour déguster un bon margarita.
Nous servons nos verres avec du sel sur le bord. Si vous n’en souhaitez pas, merci de nous le préciser.

%d blogueurs aiment cette page :